Décembre 20, 2022
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
160 visites

Antipatriarcat

La grossophobie désigne l’oppression des personnes grosses. Face aux injonctions à la minceur, chaque année des milliers de personnes en France ont recours à des chirurgies poussées par le corps médical. Les femmes sont les premières victimes de ces injonctions et de leurs conséquences.

Une réaction qu’on reçoit souvent quand on est une meuf et qu’on parle objectivement de son surpoids, c’est le fameux «  mais non, dis pas ça, t’es super jolie  !  ». Une phrase qui se veut positive et bourrée de bonnes intentions, mais qui en dit long sur les cadres de pensée dans lesquels nous évoluons. Si minceur et beauté vont de pair, le revers de cette association a des conséquences matérielles concrètes, et souvent violentes, dans la vie des personnes (…)
Suite »

Tract UCL

Contre Darmanin, son monde et surtout son projet de loi immigration 2023, l’UCL appelle à manifester partout en France le 18 décembre, aux cotés des personnes exilées. Avec cette loi, Darmanin entend maintenir les sans-papiers la tête sous l’eau et les expulser plus facilement tout en fermant un peu plus la porte de la régularisation.

La nouvelle loi prévoit d’imposer automatiquement une « obligation de quitter le territoire français » (OQTF) au ou à la demandeuse d’asile dont la demande est rejetée en première instance. Jusqu’à présent les débouté·es pouvaient poser un recours devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA), composée de deux juges et d’un expert.

Cette collégialité permettait de prendre le temps d’un entretien sérieux avec la ou le demandeur d’asile. La réforme veut (…)
Suite »

Soutien

En 2022, les difficultés financières du mensuel Alternative libertaire se sont aggravées. Nous espérons de nombreux dons pour combler une partie du déficit.

Le mensuel Alternative libertaire n’a jamais été bénéficiaire. Mais la flambée des prix du papier depuis 2020 a considérablement alourdi les coûts de production.

Le soutien à ce journal, un des derniers titres d’extrême gauche encore distribués en kiosque en France (près de chez vous ici), est donc plus indispensable que jamais.

Nous lançons une campagne de soutien durant cinq semaines, du 29 novembre au 31 décembre. Objectif : 7.500 euros. Nous (…)
Suite »

Après l’indigne décision de la FNAC de retirer « Antifa, le jeu » des rayons, l’attaque du « syndicat » de commissaires de police SCPN a déclenché un déchaînement de haine de la fachosphère, du député RN de Fournas à Hanouna lors de sa quotidienne sur C8, relayé sur les réseaux sociaux.

Les menaces criminelles contre l’éditeur, la maison d’édition et la librairie Libertalia et contre La Horde, mais aussi contre celles et ceux qui ont exprimé leur soutien doivent être prises au sérieux. L’impunité avec laquelle les forces d’extrême droite se sont mobilisées suite à un simple signalement d’un groupuscule radical sur les réseaux sociaux témoigne de leur organisation et de leur capacité de nuisance.

Néanmoins, la mobilisation massive a permis (…)
Suite »

Nous apprenons ce matin que la Turquie a attaqué massivement le Kurdistan de l’Ouest (Rojava) et du Sud (Başûr). Comme toujours l’Union Communiste Libertaire se tient aux côtés des peuples du Rojava et Nord et de l’Est de la Syrie et de sa révolution. Nous publions ici la déclaration de Défend Kurdistan et appelons à organiser et participer partout aux initiatives pour défendre la révolution !

Après des mois de crimes de guerre, de guerre chimique et de massacres dans les montagnes du Kurdistan, le fascisme turc a bombardé de grandes parties du Kurdistan avec une nouvelle offensive. De Şehba à Kobanê, Dêrik, à Şengal et les montagnes de Qendîl, un front d’environ 700 km est sous les bombes.

Malgré les drones tueurs, la guerre chimique et la terreur non-stop contre son propre peuple, le régime d’Erdoğan n’a pas réussi à briser la résistance (…)
Suite »

Communiqué UCL

Chez Twitter, c’est le chaos. Depuis le rachat du réseau social par le milliardaire Elon Musk, l’instabilité de l’entreprise se ressent jusque chez les utilisateur·ices de la plateforme. En cause, d’une part les licenciements de la moitié des employé·es de l’entreprise, et d’autre part les lubies et humeurs changeantes de son nouvel et unique propriétaire. Alors que Twitter était, tristement, devenu une plateforme incontournable, notamment dans le monde politico-médiatique, il est aujourd’hui impossible de prédire si l’entreprise, et donc sa plateforme, survivront à l’année 2023.

En réaction, on observe une arrivée massive de nouveaux et nouvelles utilisateur·ices sur Mastodon, un réseau social de microblogage libre et décentralisé alternatif à Twitter. Il n’est pas encore possible de savoir si on assiste à une migration, ce qui impliquerait de quitter la plateforme de départ, ou simplement à la création de comptes sur un service supplémentaire par ces personnes, ni même de prédire si elles resteront présentes sur Mastodon à plus (…)
Suite »




Source: Unioncommunistelibertaire.org