Communiqué de l’intersyndicale IdF

Malgré les milliards d’euros d’aides de toutes sortes aux entreprises, sans aucune contrepartie, les annonces de plans sociaux se succèdent dans tous les secteurs d’activités comme : La Halle, Célio, Nokia, Airbus, Air France, Sanofi, Renault, Engie… et dans la sous-traitance.

Depuis des décennies gouvernement et patronat n’ont eu de cesse de justifier et de promouvoir la casse sociale, seule solution soi-disant pour sauver les emplois.

Depuis des décennies, le chômage, la précarité, la pauvreté ne cessent de grandir. Démonstration est faite, s’il le fallait encore que jamais les licenciements ni la régression sociale n’ont sauvé l’emploi ! Malgré les promesses, gouvernement et patronat poursuivent la casse du droit du travail, des services publics, de l’hôpital, de la sécurité sociale, en bref du système solidaire français. Aucune leçon n’est tirée de cette crise sanitaire, aucune réponse n’est apportée aux urgences sociales et environnementales et ce n’est pas le changement de 1er ministre, sans changement de politique qui permettra de répondre aux enjeux d’aujourd’hui.

Les entreprises, les emplois, le droit du travail sont bradés sur l’autel de la compétitivité, 300 000 suppressions d’emplois annoncées en Île-de-France en 2020. Des accords de performance collective, véritable chantage à l’emploi, sont imposés par les employeurs dans de nombreuses entreprises, remettant en cause temps de travail, salaires,organisation du travail, hausse de la productivité.

La crise sanitaire que nous avons vécu n’a fait qu’accentuer les inégalités sociales et la mise en lumière des premiers de cordée, des invisibles si essentiels à la vie de notre pays : personnels de santé et de l’action sociale, éboueurs, hôtesses de caisses, facteurs-trices, aides à la personne, livreurs, enseignantes, agent.e.s municipaux-ales… Tous ces métiers si mal reconnus, si mal rémunérés.

Après cette crise sanitaire nous ne voulons pas revenir à l’anormal !

Nous exigeons un véritable changement de société, une société antiraciste qui fait de la lutte contre toutes les discriminations une priorité une société qui répond aux urgences sociales et environnementales de façon durable. Il faut mettre fin à la dérive autoritaire de ce pouvoir au nom de « l’état d’urgence sanitaire », mettre fin aux violences policières et respecter les libertés publiques.

Exigeons ensemble :

  • Des services publics, dont l’hôpital, avec des moyens pour répondre aux besoins des populations et permettant de progresser dans la réduction des inégalités sociales.
  • Une sécurité sociale intégrale.
  • Une réduction du temps de travail sans perte de salaire ; pour travailler moins mais travailler toutes et tous.
  • La revalorisation des salaires, de l’indice des fonctionnaires, des emplois essentiels et l’égalité Femme/homme.
  • L’interdiction des licenciements
  • La nationalisation de tous les secteurs essentiels à notre pays.
  • L’abandon de la réforme des retraites et de l’assurance chômage.

Les Unions Régionales CGT, FSU, Solidaires d’Île de France appellent à une manifestation régionale unitaire interprofessionnelle aux cotés des personnels de santé et de l’action sociale pour faire entendre nos revendications :

Construisons ensemble un autre futur :

Le mardi 14 Juillet 2020 à 14h De la Place de la République à la place de la Bastille.



Communiqué de Solidaires

Ils et elles ont été en première ligne pour permettre à la société de fonctionner pendant le confinement. Soignant-es et personnels hospitaliers, personnels de nettoyage, agent-es de sécurité, éboueurs-euses, caissiers-ères, livreurs-euses, agent-es municipaux-ales et territoriaux-ales…. toutes et tous ont démontré à quel point ils et elles sont indispensables au fonctionnement de la société et particulièrement les femmes très présentes dans la plupart de ces métiers. Pourtant, à l’inverse de la finance et du patronat, ils et elles sont déjà redevenu-es invisibles. Ce 14 juillet, jour symbolique, les premier-es de corvée se rappelleront à la mémoire du gouvernement. Partout en France, pour leurs salaires, leurs conditions de travail, leurs conditions de vie, nous défilerons dans la rue.

Contre les politiques libérales et antisociales du pouvoir et de son nouveau gouvernement, nous serons déterminé-es à lutter pour une société sans discriminations, pour l’égalité et la justice sociale et environnementale, pour l’abandon de la réforme de l’assurance chômage et celles des retraites, pour des salaires permettant une vie digne, pour la réduction du temps de travail, pour des services publics de qualité à même de répondre aux besoins fondamentaux de la population…

Le 14 juillet ne sera pas qu’un énième défilé militaire cette année, réaffirmons que le monde d’après ne peut et ne doit pas ressembler à celui d’avant !

Toutes et tous ensemble, nous manifesterons pour révolutionner la société !

À Paris, rendez vous à 14h place de la République. Et partout en France, des rassemblements et manifestations…


Article publié le 13 Juil 2020 sur Paris-luttes.info