Encore une fois, l’extrême-droite a réussi à s’organiser un échec lamentable devant le Parlement canadien le 14 juillet 2018. Après le titanic de La Meute, des SA  et de ID de l’ex-grand dragon du KKK à Montréal pour célébrer la fête du Canada à Montréal, c’est au tour de la Canadian Combat Coalition (CCC) de sombrer lors du 14 juillet pour célébrer la fête de la France devant le Parlement à Ottawa. Moins de 125 personnes, principalement des SA et des membres d’ID venus de Québec, ont participé à cet échec titanesque.

UNE MANIFESTATION PRÉVUE DEPUIS 3 MOIS!

Comme nous l’avions souligné, le cheuf des SA a lancé l’appel à ses troupes de se mobiliser dès le lendemain de l’échec de Montréal, le 1er juillet dernier.

Toutefois, le groupe des CCC avait lancé l’appel le 15 avril dernier! On nous a promis un moment historique, comme on peut le lire sur l’annonce de l’événement;

CANADIANS FOR CANADA RALLY – JULY14 & 15,, 2018 – 12pm to 3pm. This rally is to express our discontent with our present government. This Prime Minister does not represent Canadian values and culture. The evidence is overwhelming! We, as true Canadian Patriots must stand together in solidarity for the greater good of Canada. Be part of this history making event!
This needs to be the largest rally that Canada has ever seen!

We need your help to make it happen!

Malgré les appels répétés, la mobilisation ne s’est jamais concrétisée. Il y a bien eu notre nazi de service du Front Nationaliste canadien (NFC) qui a voulu participer à la fête.

Mais, sa véritable nature, un peu flamboyante même pour les autres groupes de l’extrême-droite, a semé la zizanie de peur d’être trop ouvertement nazi.

On l’a écarté pour sauver la face, mais, il a si peu de membres que cela n’a pas eu d’impact sur la « mobilisation »,

10 HEURES DE ROUTE POUR CELA?

Malgré la parade des membres des SA et de ID, sous la direction d’ET, le constat était navrant.

Il y a bien eu une mini tribune, des discours. Les groupes ont tenté de camoufler le tout en une manifestation contre les politiques du gouvernement canadien. Mais, à l’exemple du leader de l’Alliance Citoyenne du Canada (NCA), on a vite changer de registre. Comme il le soulignait, « imaginer qu’il y a 43 député(es) au Parlement qui ne sont pas nés au Canada- c’est inadmissible » et poursuivre  » il faut retirer la motion M-103 contre l’islamophobie et zéro immigration ». On constate que, malgré le nombre dérisoire de personnes pour 8 groupes participants, on a continué un discours raciste et islamophobe.

Même ET, le cheuf des SA a déclaré PATHÉTIQUE la mobilisation.

Malgré ces nombreux échecs, il faut continuer de surveiller cette mouvance brunâtre qui, à la suite de ces échecs répétés, est à bâtir sa rage contre la population. Il faut demeurer vigilant, surtout avec tous les facteurs externes qui contribuent à leur radicalisation.

Photos Le Troupeau, facebook.