Avril 11, 2021
Par Rennes Info
186 visites


Le 14 avril, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) se réunira à Genève pour examiner la question de la suppression ou de la suspension des brevets, qui sont aujourd’hui contrôlés par les grandes multinationales pharmaceutiques, ce qui limite l’accès des milliards de personnes aux vaccins contre la Covid-19, en particulier dans les pays les plus pauvres.

Le sommet de l’OMC est le résultat de la forte pression internationale en faveur de la libération des brevets. Un vaste mouvement mondial impliquant des gouvernements, des organisations non gouvernementales et diverses personnalités se développe depuis au moins six mois.

Depuis l’Unité internationale des travailleuses et travailleurs – Quatrième internationale (UIT-QI), nous n’avons aucune attente quant à ce que l’OMC pourrait décider. Il s’agit d’un organisme représentant le système capitaliste-impérialiste, qui est responsable de la débâcle sociale et sanitaire que nous vivons. L’OMC soutient depuis longtemps les brevets et les multinationales pharmaceutiques.

C’est pourquoi nous appelons pour le 14 avril prochain à une journée internationale de dénonciation et d’exigence, par les réseaux sociaux et où l’on peut, de manière présentielle, exiger des vaccins pour tous et pour l’élimination ou la suspension des brevets. Ce n’est que par une grande protestation et une mobilisation mondiale des travailleurs, en particulier de la santé et des secteurs populaires, que l’on pourra changer de cap.

Alors que la pandémie continue de s’aggraver dans le monde avec de nouvelles souches et de nouvelles contaminations, il y a des pénuries de vaccins et des inégalités dans leur distribution. Au mois de mars, 489 millions de doses avaient été administrées dans le monde dans une proportion de 6,27 pour 100 habitants.

Ce que certains appellent ’l’apartheid des vaccins’ se produit, comme en témoigne la distribution inégale des vaccins entre les pays riches et impérialistes et les pays les plus pauvres, où vit la majorité de la population de la planète.

Pour briser cette camisole de force, imposée par les règles qui régissent le capitalisme mondial, il faut libérer les brevets que contrôlent aujourd’hui les grandes compagnies pharmaceutiques, en mettant à la disposition de tous les scientifiques et laboratoires existants dans le monde les connaissances et les techniques qui sont aujourd’hui entre les mains des grandes transnationales. Cela permettrait une production massive de vaccins, mettant ainsi fin à l’apartheid qui limite aujourd’hui l’accès des pays les plus pauvres.

L’Inde et l’Afrique du Sud, avec le soutien de 99 pays, ont présenté une proposition d’urgence à l’Organisation mondiale du commerce pour suspendre temporairement les brevets sur les vaccins et les traitements liés à la Covid-19 tant que la pandémie persistera. Cependant, les gouvernements de ces pays se limitent à des demandes formelles auprès des organismes internationaux, mais n’appellent pas à la mobilisation. Une partie de notre revendication consiste à exiger de ces gouvernements qu’ils se prononcent ouvertement et qu’ils appellent à la mobilisation dans chaque pays.

D’autres initiatives importantes ont été lancées par Médecins sans frontières, Oxfam et, plus récemment, l’appel en faveur d’un vaccin des peuples (The Peoples Vaccine) dirigé par le prix Nobel de la paix Muhammad Yunus et secondé par les acteurs George Clooney et Forest Whitaker, l’actrice Sharon Stone et le musicien Peter Gabriel, entre autres, et plus d’un million cinq cent mille personnes dans le monde qui ont signé le document à ce jour.

L’UIT-QI fait partie de ce mouvement international et c’est dans ce cadre que nous convoquons une journée internationale le 14 avril prochain.

C’est pourquoi nous appelons toutes les organisations populaires, syndicales, de jeunesse et politiques qui sont d’accord avec cette revendication, à coordonner des actions unitaires ce 14 avril dans chacun de nos pays en exigeant que les brevets des vaccins de la Covid-19 soient éliminés, pour mettre en production, de toute urgence, à 100 % de sa capacité tous les laboratoires et centres scientifiques du monde. Pour qu’il y ait une distribution libre et gratuite de vaccins pour tous les peuples du monde.

Nous appelons à organiser une journée avec des actions présentielles où cela sera possible, et à travers les réseaux sociaux avec des vidéos courtes, des photos avec des affiches qui disent : #Non aux brevets, Vaccins pour Tous et Toutes, des tweets, et
autres initiatives.

Unité internationale des travailleuses et des travailleurs-Quatrième internationale (UIT-CI)

Le 11 avril 2021

Let’s block ads! (Why?)




Source: Rennes-info.org