Décembre 13, 2020
Par Désarmons-les
153 visites


Print Friendly, PDF & Email

Parce que la police tue en moyenne 18 personnes chaque année en France, majoritairement de jeunes hommes arabes ou noirs.

Parce que ça dure depuis trop longtemps et que trop peu s’en émeuvent.

Parce que l’agenda politique ne semble pas avoir pour objectif d’y mettre un terme, à l’heure où au contraire un projet de loi sur la “sécurité globale” (sic) prévoit entre autres choses d’interdire de photographier ou filmer les policiers dans l’exercice de leurs fonctions, et est en cours d’examen par l’Assemblée Nationale.

Pour que l’information circule. Pour assurer notre soutien plein et entier aux victimes et à leurs familles. Pour que ces exactions cessent. Parce que nous refusons d’être les complices silencieux de ces meurtres racistes.

Pour toutes ces raisons, nous avons choisi de parler. Ou plus exactement de rapper.

Nous sommes 33 MC’s, sur un seul morceau, tou.te.s uni.e.s derrière une même exigence de justice, derrière une seule et unique bannière sur laquelle il pourrait être inscrit: “13’12 contre les violences policières”.

Paroles (par ordre d’apparition des MC’s) : L’1consolable / Djamhellvice / Monsieur M / Res Turner / Skalpel / Sticky Snake (L’Alerte Rouge) / Nodja / Nada / Ywill (La Jonction) / Tideux / Démos (ACS) / Fl-How / Turiano (HPS) / Saknes (La Jonction) / K.Oni / Gaïden / Ben Akara (HPS), Siren / Mod Efok / Fik’s Niavo (Ul’Team Atom) / VII / Temsis (ACS) / Aladoum / Original Tonio / Templar (Ul’Team Atom) / Lili (CREW Z.1.D) / Saïdou (Sidi Wacho) / E.One (Première Ligne) / Erremsi / Kaïman Lanimal / Kimo (Libres Ratures) / Akeron / Billie Brelok.

Tous les bénéfices des ventes (CD, streams, téléchargements numériques) seront intégralement reversés aux victimes et familles de victimes de la police via le collectif “Désarmons-les”.

Lien pour commander l’édition limitée CD 3 titres, et soutenir les victimes et familles de victimes de la police :

>>   COMMANDES & DONNATIONS   <<

Liens  :

YOUTUBE

BANDCAMP

DISTROKID

Musique : L’1consolable
Mix et mastering :
Blanka (La Fine Equipe) @ Kasablanka
Graphisme pochette et web : Sly2
Clip vidéo : source-media.fr
Voix intro : Ramata Dieng

Paroles

Ramata Dieng:

Malik Oussekine, Makomé, Amine ou Lamine…
Autant d’hommes noirs ou arabes que la police assassine.
Le savais-tu? Entre 1977 et 2019, c’est 676 personnes que la police tue!
Derrière ces chiffres, il y a la réalité des vies volées, des familles détruites, d’une soif de justice qui peine à être étanchée car dans l’immense majorité des cas, les meurtriers ne seront pas inquiétés, ils continueront à exercer en toute impunité.
Servir et protéger? Non, sévir et oppresser, tabasser les classes populaires et les personnes racisées, tel est en vérité le coeur du métier de policier.
Maintenir coûte que coûte l’ordre social raciste et bourgeois, il n’y a pas de doute: la police est faite pour ça.
A ceux qui s’indignent et demandent “Mais que fait la police ?”, nous répondons…

L’1consolable:

18 morts par an, qui ose encore parler de bavure
et mentir aux parents quand ça fait quarante ans que ça dure?
L’exception à l’Etat de Droit, l’oppression à l’état pur,
1312 chez nous ça veut dire que tous les keufs sont des raclures!
Passe-droit systématique, car le problème est structurel,
la police ment sous serment, la justice est sous tutelle,
institution par définition et par nature cruelle,
la police tue à tue-tête, et en plus elle fait du zèle!

Djamhellvice:

Une fois n’est pas coutume, cent fois c’est l’habitude!
Lassitude, l’impunité nous rend taciturnes!
Amertume, l’Etat d’Urgence si t’as pas de fortune!
“ACAB” dans les tribunes, “Nique la BAC” au coin de ma rue!
Flash-balls sur nos figures, manifs et points de suture,
massives sont les bavures, injustice en couverture,
Steve, Zyed et Bouna ne sont pas des procédures!
Rémi, Cédric et Adama: la police tue!

Monsieur M:

La police tue, ce n’est plus un secret pour personne,
depuis que les images circulent à travers tablettes et smartphones,
pourtant ça fait un bail, bah ouais mon vieux,
depuis le temps que la vraie racaille se cache derrière des non-lieux!
Bâtards! Excusez-moi du peu mais je ne fais qu’exposer les faits
qui foutent le feu à mes artères à m’en exploser les veines,
je dédie ces quelques vers aux familles des victimes,
et au passage lâche un gros glaire sur ces keufs qui jouent les vikings!

Res Turner:

Devant une personne âgée ou un gamin de la tèce,
regarde: ils propagent la guerre en tant que gardiens de la paix!
On écrit gras, tu voudrais qu’on polisse nos vers?
Le caractère de la police influe sur notre police de caractères!
Tu dis qu’il n’y a pas que des gars ripoux parmi tous ces types,
mais le “bon flic” a frappé Geneviève, et a-t-il poussé Steve?
Nice, Nantes, Paris sous les tirs, ils ont fait de nous des quilles,
et encore pire quand tu t’appelles Naïm ou Malik Oussekine!

Skalpel:

Le plus souvent, noirs ou arabes de cité,
dépités par les juges, leur cécité répétée!
S’organiser pour la vérité, nécessité!
Des campagnes aux quartiers confinés, si t’es
déter, alors prends la rue, et crie bien fort:
anticapitalistes, antifas, anti-porcs!
Ensemble, on peut conjurer le mauvais sort,
du pays du dedans à celui du dehors!

Sticky Snake (L’Alerte Rouge):

Je dissèque l’opprobre, du kissedé au proc
ça veut briser nos blocs, remixer le 17 octobre!
Visez le pogrom: leur ostracisme est colossal,
police, milice d’un ordre raciste et colonial,
je parle de rôle social, peu importe qu’il y en ait des gentils,
l’Etat les fera tirer pour protéger les nantis,
puis les fera acquitter! T’espères transformer les flics?
Ma naïveté m’a quitté près d’un transfo électrique!

Nodja:

Rien ne se perd, tout se transforme,
donc leurs violences deviendront des projectiles qu’on lance fort sur leur uniforme,
unique forme de réponse tant que la justice les soutiendra,
et on se souviendra du bruit du porc lorsque le schtroumf geindra,
on trouve plein de rats en bleu qui kiffent se défouler sur les frères,
quand tout pètera c’est le shérif qui se fera bouffer par les vers,
je veux pas que mes petits poussent là où les schmitts se prennent pour des G.I,
une pensée aux victimes, cous’, 1312, N.O.D.J.A!

Nada:

Cours, cours! Ils ont dégainé les LBD,
à chaque manif j’ai la boule au ventre et un air effrayé,
force aux mutilés, aux miens qu’on accable,
pour s’être mutinés auprès du Capitaine Achab,
à tous les anonymes, tous ceux qu’on connait pas,
y’a pas de place au débat, alors ne vous étonnez pas
si les cocktails et les pavés nous servent de sentence,
car quand la justice n’est plus, il ne reste que la vengeance!

Ywill (La Jonction):

On ne parle plus de faits isolés, mais bien d’Histoire de France,
j’en ai noirci des pages depuis ma première marche blanche,
il y a déjà 20 ans à Lille, un triste mois d’avril,
d’une balle dans la nuque un brigadier tue Riad Hamlaoui,
encore un jeune buté gratis, un flic muté à Nice,
une justice complaisante, toute une ville brûlée à vif,
tu réalises qu’en vérité l’histoire ne fait que bégayer,
qu’il faut encore batailler pour voir leur machine s’enrayer!

Tideux:

C’est l’heure de combattre les élites,
leurs séides et ceux que nous nommons “shtars”,
aucune bavure, c’est que des crimes
dont ces raclures sont responsables,
Démocrature, violence systémique,
je hais les schmitts comme des bourreaux de longue date,
au mic je suis abrupt, intrépide,
et le foie de mes ennemis c’est le fourreau de mon sabre!

Démos (ACS):

A l’heure où des corps immolés s’embrasent, peu respirent,
ce qu’on demande c’est d’avoir une police sans armes,
“Paix”, le mot que j’ai griffoné dans le sable, tu t’indignes
sans cesse contrôlé par un flic qui connaît ton blase!
Pas de ceux qui rigolent des temps graves,
les frères et les soeurs en ont marre,
l’Etat se radicalise, donc obligé de mener la guerre à nos tsars,
bien-sûr que je rêve d’autre part, mais pour l’heure je reste à la ville,
trop d’amis y sont marqués par la vie, les aider, le rôle que je donne à mon art!

Fl-How:

Ils ne protègent pas le peuple, mais l’économie,
gèrent les técis comme dans les colonies,
formés au racisme, à la xénophobie,
tu cherches des bons keufs? Mate la rubrique nécrologie!
Et rien à foutre si mes écrits choquent,
ils nous aiment pas, mais c’est réciproque,
on n’a pas attendu Snapchat et Périscope
pour savoir qui est à l’origine de toutes les discordes!

Turiano (HPS):

Tu reconnaîtras le bruit des balles mortelles, le pas des bottes,
la chasse à l’homme dans les barrios, les petits ramassés par les porcs,
les sauvageries de la BAC, les poucaves, les vils-ci,
les jeunes qu’ils tuent, ils prennent la femme pour faire le ménage sous leur tapis,
puis t’entendras tous les mensonges dans l’Hémicycle, les conneries dans le JT,
le confort des nantis, les charters affrêtés,
l’histoire dira que c’est pour la paix, au fond la France des colonies,
au front ça tape la garde à vue, la zonz, et ça tu le gardes à vie!

Saknes (La Jonction):

Je suis Bentounsi, je suis Amadou Koumé,
je suis là pour dénoncer les meurtres que la police commet, les crimes que la justice omet,
que veux-tu faire quand le racisme a un uniforme bleu,
qu’il souffle sur les braises pendant que les miens ne cessent de crier “Au feu!”?
Pour un délit de sale gueule, tu pourrais te faire fumer,
garde le sang-froid quand un poulet cherche à te déplumer,
et pour nos morts on ne cessera de pousser des cris d’indignation
face au silence de ce pouvoir qui ne fait que raviver les tensions!

K.Oni:

Ce serait trop facile de crier “Nique la police!”…mais tout le monde aime la facilité,
majeur en l’air, balance des fucks quitte à s’en mordre les doigts!
Pas de solution, pas de justice, reste la fatalité,
dans un combat où même l’estropié ne baissera pas les bras!
La violence par la violence, la responsabilité
reste en amorce, havre de guerre, et la paix reste à l’écart,
et si le savoir est une arme, ils ne sont pas tous calibrés,
ou quand les forces de l’ordre deviennent la faiblesse de l’Etat!

Gaiden:

Et à force, on les esquive, mais peut-être bien que c’est ce qu’ils veulent,
ils ne sont plus que des bêtes videurs dans cet univers qui meurt,
tous ces êtres si moches, tous à protéger leur maître qui sonne
le glas fièrement dans des conquêtes ignobles!
Ils aiment la violence, ils sont devenus barjes,
toujours une explication parle de son bon usage,
tu finis en sang même si t’es venu sage,
ces enculés voient les manifs comme un bonus stage!

Ben Akara (HPS):

Honte sur les cognes, les cierges, la garde mobile,
d’autres les appellent les poulagas, les keufs, les roussins en civils
ont pour les armes le monopole de la violence légitime,
honte pour les larmes de ceux qui restent, hommage aux proches et familles de victimes!
On les déteste sans distinction aucune,
la police viole, assassine et mutile, la justice est complice car elle acquitte en prime,
n’attendez pas qu’on se taise car les dossiers s’empilent,
et les futurs bâtards s’empressent: paraît que ça recrute dans cette école du crime!

Siren:

La police tue!
C’est pas le sujet que les infos diffusent, c’est la folie pure!
Cherche une autre issue! Mesures d’étranglement:
être noir ou arabe en France, c’est vivre dangereusement!
Contrôle de routine, personne pour te secourir!
Comment dire à un un proche qu’on a peur pour lui?
Bande de keufs pourris, bande de meurtriers,
j’éviterai les insultes pourtant le coeur y est!

Mod Efok:

Parce qu’ils s’avèrent serviles et vils, ces fucking cerbères,
ils rendent service à l’élite et sévissent sur le peuple,
parce qu’ils peuvent tuer impunément ils sont si fiers d’eux,
on devrait presque les remercier de se faire palper les yeuks!
Du plus haut grade jusqu’au trou de balle en patrouille,
tellement vides de vie, même les daronnes en ont la trouille!
Ne manque jamais l’occase de le rappeler à chaque gardav,
tous les flics ne sont que des traîtres, et j’en bave de rage!

Fik’s Niavo (Ul’Team Atom):

Je suis grillé comme la gaule dans un survêt’ Lotto,
ou pire que ça: comme De Gaulle dans mon pays, le Congo!
Ils jouent les Robocop, j’y ai goûté très tôt,
taser, flash-ball, sport national, course-poursuite dans le ghetto!
Ca me rappelle l’époque de “Georgia on my mind”!
J’écris “Allô Marianne, ce lynchage y’en a marre!”
vos étoiles sont profanes, îlotiers, BAC, gendarmes,
la seule police qu’on aime, c’est celle de Sting: Roxanne!

VII:

Des logos de psychopates sur des gilets pare-balles,
des brutes épaisses pour protéger le Capital,
j’ai vu la peur comme outil politique fondamental,
on assassine aussi bien avec des armes “non-léthales”!
Avec des lanceurs de balles on ne fait pas dans la dentelle,
et les “bavures” ne sont jamais vraiment accidentelles,
au Ministère comme à l’antenne, mensonges en permanence,
dans ses regards, ses silences, la police c’est la violence!

Temsis (ACS):

L’ami, je crois que c’est dans l’air,
la violence, faut que t’encaisses quand dans les manifs et quartiers la police se ramène et rapidement crée l’enfer!
Les victimes, on les enterre,
mais qui ose nier le racisme alors que pour eux un meurtre est un traitement exemplaire?
Shoote les drônes que l’on voit se pavaner dans le ciel,
tellement d’étoiles dans les yeux quand on voit que des gens se lèvent!
Dis-toi que les concessions on n’est pas prêts d’en faire!
Faut changer la police, et pas que dans le traitement de texte!

Aladoum:

J’attends de pied ferme le prochain gus au mental complexe
qui verra les images et me dira qu’il attend le contexte!
Pitié: donnez pas d’armes à des mecs bourrés!
Si tu vois un noir courir, c’est que c’est la merde, courez!
Parce que si tu n’as pas la gueule à Mac Caulay Culkin
ton meurtre par un bleu zélé sera pas reconnu comme crime!
Payer des impôts pour se faire shooter? Je suis confus!
Imagine: j’ai l’impression de payer l’Etat pour qu’on me fume!

Original Tonio:

Qui parle encore de bavures, d’accidents ou de maladresse?
Ils font juste leur boulot, la note s’aggrave, et j’en vois trop peu qui passent à la caisse!
J’allume un deux feuilles à chaque 13 décembre,
la rime perce-défense ce sera peut-être moi le prochain à me faire descendre!
Et fais pas le commis, masta! Je rappe pour les maudits parias,
bleu marine et rouge sang ans tous les commissariats!
Est-ce-que tu sais comment ces baltringues procèdent?
Les meurtriers sont décorés comme des sapins de Noël!

Templar (Ul’Team Atom):

J’ai pas vu la justice sous leur sapin de Noël,
mais la haine qu’on suscite quand on atteint nos rêves!
Desserre les molaires, faut qu’ils prennent des molards,
pour plumer la volaille je ferais du bénévolat!
Et, c’est plus grave, je connaîs le prix d’une larme!
Combien ont pris du grade? Et combien au tribunal?
Non, je simule pas, ma haine est immuable,
mon âme est bien plus clean mais si j’ai la figure sale!

Lili (Crew Z.1.D):

Faciès outrageant versus Monsieur l’Agent,
racée sera la proie, et le bronzé a toujours bon foie,
sous leur poids tu meurs lentement, t’es plié, étranglement,
chasse à courre, tu seras cobaye, parchoqué par la flicaille!
Il avait 20 printemps, voulait voir la mer,
dit “Dieu est grand”: pour le faire taire, la prison l’enterre!
Pas de justice, mais toujours suspect, victime sera le criminel,
on reconnaît bien la griffe du colon sous le bleu rimel!

Saïdou (Sidi Wacho):

Leur méthode est coloniale, le contrôle est racial,
mater l’indigène, le sauvage, l’animal,
chaque jour ils te rappellent qu’ici c’est pas ton bled,
que ta couleur est trop laide, que ta présence les obsède,
et tu risques la hoggra à chaque fois que tu leur tiens tête,
tu risques un tribunal à chaque fois que t’écris un texte,
tellement ils nous oppressent, tellement je me répète,
tellement ils nous agressent, tellement je les déteste!

E.One (Première Ligne):

Et on l’a répété, répété, répété, répété…
ça use! 13,12 minutes de plus pour vous traiter!
Ca fait pas de mal, vu que nous on n’a pas de pare-balle,
ni les moyens de la juge pour enquêter!
Qui vous rackettez?
Des noirs et des arabes, et quelques blancs bien endettés!
Mandat de dépôt chez les suppôts de Le Pen, générateur de peines et d’anxiété!

Erremsi:

J’entends des “All lives matter”: putain, t’y es pas!
Bien-sûr, toutes les vies comptent, en fait c’est même pas un débat!
Tu sais pas dans quel état ça me laisse,
les choses ne peuvent pas changer si tu restes dans ton “color blindness”!
Pourquoi tu fixes mon doigt quand je pointe la Lune?
Tu capteras peut-être plus vite avec un genou sur la nuque!
T’entends “racisme” à toutes les sauces, et ça dégouline dans ton feed,
t’es fatigué d’en entendre parler: imagine ceux qui le vivent!

Kaïman L’Animal:

Tu sors de chez toi, les keufs te contrôlent à tort et à travers,
tout ça pour quoi? Pour un simple regarde de travers de porc,
tu te retrouves au poste, là tu te dis que c’est pas qu’un cliché
tout ce que les rappeurs racontent sur les flics!
Police, racisme, et politique: vases communiquants!
La prochaine bavure, tu crois que ça va se terminer comment?
Come on, pig, je suis pas né du dernier décan,
pour moi le Préfet Lallement c’est juste le premier décon!

Kimo (Libres Ratures):

Les directives viennent d’en haut, d’une autre caste,
tombent en cascade sur les képis et les casques,
forcés à encastrer les leurs sans trop de questions,
les dirigeants cassent: le pression précède à l’oppression!
La sanction dans les deux camps, c’est ça l’idée?
Changer les termes, changer les mentalités?
Le peuple doute de sa sécurité alors qu’il la paie,
les forces de l’ordre ont remplacé les gardiens de la paix!

Akeron:

Peut-on pardonner à un flic? Peut-on pardonner
le racisme, les violences gratuites, les coups qu’on nous a donnés?
Devrions-nous ne pas pleurer les victimes, accepter le cynisme,
fermer les yeux comme ceux qui nous dirigent?
La police assassine, étrangle et prend pour cibles
les mêmes minorités que visent des discours politiques,
y’a pas de hasard qui tienne, c’est volontaire et codifié,
la violence légitime n’existe que pour dominer!

Billie Brelok:

Eh, Darmanin! Checke bien ton reflet dans les flaques de pisse de ta vie de chien à puces!
Ce monde t’a échoué par le trou de balle!
T’es qu’un frotteur de bus, un pointeur de plus!
On te fera glisser le tonfa cul sec dans les amygdales!
Le feu dans les bleus, les yeux dans les yeux,
s’il pleut des trotinettes, c’est parce que la rue rejette le non-lieu,
la banlieue au milieu, no-go-zone commando,
rates des villes et radicaux, el pueblo unido déboulonne le comico!








Source: Desarmons.net