Janvier 9, 2022
Par Le Numéro Zéro
364 visites


Au tout début du mois de janvier 2012, Wissam El Yamni a été retrouvé mort suite à une garde-à-vue au commissariat de Clermont Ferrand, après son interpellation dans la nuit du 31 décembre 2011.

10 ans après, la police et la justice s’entêtent à nier et à dissimuler les faits, et refusent de faire la lumière sur les circonstances de sa mort. Ses proches continuent de réclamer justice, et de dénoncer les circonstances de son décès, aux côtés des autres familles de victimes de crimes policiers.

C’est pour les soutenir et en hommage à Wissam que cette banderole a été accrochée dans la nuit de samedi à dimanche au bord du périph de Sainté.

La police tue !

Pas de justice, pas de paix !

P.-S.




Source: Lenumerozero.info