Aujourd’hui dans la série 1 jour = 1 brochure + 1 podcast :

.balise-article-modele article {
padding-top: 0.5rem;
padding-right: 0.5rem;
background-color: #f6f6f6;
border-width: 2px 0px 2px 0px;
border-style: solid;
border-color: #a30006;
margin-bottom: 1rem;

}
.balise-article-modele a {
display: inline-block;
text-decoration: none !important;
}
.balise-article-modele h4 {
display: inline;
margin: 0;
font-size: 1.1rem;
line-height: 1.6rem;
font-weight: 400;
color:#a30006;
}
.balise-article-modele h4 span {
color: #696969;
}

.balise-article-modele p {
font-size: 0.889rem;
line-height: 1.5rem;
margin-top: 0.4rem;
color:black;
}
.balise-article-modele time {
font-size: .8rem;
color: #696969;
font-style: normal;
}

On se penche sur la question de la prison. La brochure est un livre écrit par Angela Davis, La prison est-elle obsolète :



Si vous préférez la lire en ligne sur l’infokiosque : La prison est-elle obsolète ?

Quant au podcast, voici l’émission de Sortir du capitalisme enregistrée récemment autour du livre Pour un féminisme anti-carcéral, écrit par Gwenola Ricordeau :

Pour un féminisme anti-carcéral

À contre-courant de l’instrumentalisation sécuritaire et raciste des violences patriarcales et du féminisme carcéral, une critique du système pénal et des prisons dans une perspective féministe intersectionnelle à partir de Pour elles toutes. Femmes contre la prison (Lux, 2019) – avec l’autrice, Gwenola Ricordeau, professeure assistante en justice criminelle à la California State University et également autrice sur ce sujet de Les détenus et leurs proches. Solidarités et sentiments à l’ombre des murs (Autrement, 2008).

Les luttes des prisonnier·ère·s sont vives aujourd’hui, force à elleux.


Article publié le 29 Mar 2020 sur Paris-luttes.info