Octobre 13, 2021
Par Rennes Info
287 visites


Rassemblement samedi 16 octobre 2021. 15h – Esplanade Charles de Gaulle

Depuis juillet dernier, 100 personnes exilées dont 42 enfants dorment sous des tentes dans le parc des Gayeulles, dans l’indifférence de la préfecture et des mairies.

Avec l’arrivée de l’automne et du mauvais temps, les conditions de vie y sont devenues insupportables : pluie, boue, vent, froid, risque de chute d’arbres et de branches ; les enfants et leurs familles sont trempés à l’intérieur des tentes.

Suite à la tempête du 2 octobre, une partie d’entre elles.eux ont pu trouver refuge dans un centre des Éclaireurs de France à Thorigné-Fouillard.

Si nous saluons la solidarité du monde associatif, qui pallie une fois de plus les carences des autorités, cette solution d’hébergement est temporaire et reste malgré tout précaire.

L’ensemble de ces enfants sont scolarisés dans des écoles et collèges de Rennes ou de la métropole. Mais, comment ces enfants peuvent-ils suivre une scolarité normale et sereine dans de telles conditions ? Tout enfant a besoin d’un toit et d’être tranquillisé sur sa situation pour suivre sa scolarité dans de bonnes conditions.

Nous dénonçons cette situation indigne pour une métropole qui s’engageait à « ZÉRO ENFANT À LA RUE DANS RENNES » et pour un pays signataire de la Convention internationale des droits de l’enfant dont l’article 27 affirme bien : « Les États [doivent offrir] une assistance matérielle et des programmes d’appui, notamment en ce qui concerne l’alimentation, le vêtement et le logement. »

Aujourd’hui, cela ne reste que des déclarations d’intention.

Pour nos organisations syndicales et associatives, il est inenvisageable que ces enfants et leurs familles retournent à la rue, que ce soit au campement des Gayeulles ou ailleurs.

Des solutions d’hébergement pérennes doivent être trouvées au plus vite par les pouvoirs publics, préfecture et mairies.

• Pour la mise à l’abri immédiate de toutes les personnes du campement des Gayeulles

• Pour des logements dignes et pérennes pour toutes et tous

• Pour la régularisation de toutes les personnes sans-papiers Contre les expulsions

SUD Éducation 35, SNFOLC 35, SNUDI FO 35, SDAS FO 35, CGT Éduc’action 35, UL-CNT 35, SNUIPP 35, SNES 35, FSU 35, Solidaires 35, FCPE 35, UD CGT 35 et RESF 35 appellent à se mobiliser aux côtés de ces enfants et familles à la rue et des associations qui les soutiennent.




Source: Rennes-info.org