Octobre 13, 2020
Par Nantes Révoltée
79 visites


âžĄïž Ce matin, au sud de l’agglomĂ©ration nantaise, le Lieu dit de «La Commune » situĂ© 53 rue de la Commune de 1871 Ă  RezĂ© Ă©tait expulsĂ© par un dispositif policier impressionnant. Une dizaine de vĂ©hicules, une rue entiĂšre barrĂ©e, et 8 personnes dont deux enfants jetĂ©s Ă  la rue.

âžĄïž Ce bĂątiment vide Ă©tait occupĂ© depuis 1 an et demi pour redonner de la vie Ă  un quartier qui n’avait pas de lieu commun. Dans ces locaux, des activitĂ©s artistiques, musicales, des ateliers et des hĂ©bergements avaient lieu, et animaient la vie locale.

âžĄïž Cette nouvelle expulsion Ă  la veille de l’hiver s’inscrit dans un contexte de rĂ©pression intense contre le mouvement squat Ă  Nantes. Des agressions commises par des milices ont eu lieu dans plusieurs lieux d’habitation, et des opĂ©rations policiĂšres ont Ă©galement Ă©tĂ© organisĂ©es rĂ©cemment. Pour « La Commune » de RezĂ©, la ville prĂ©tend ne pas avoir Ă©tĂ© informĂ©e de l’expulsion.

âžĄïž C’est encore un lieu d’expression, de rencontres, de mise Ă  l’abri qui est balayĂ©e par les politiques urbaines, par les promoteurs immobiliers et par la police, sur fond de crise sociale, Ă©conomique et sanitaire. Les riverains se mobilisent dĂ©jĂ  pour soutenir le lieu. Les habitants et leurs soutiens annoncent : “on occupe la place publique tous les jours Ă  partir de ce lundi 12 octobre. On s’y retrouve chaque jour pour crĂ©er un vrai Ă©lan humain de solidaritĂ© collectif pour soutenir la Commune”.

Une Assemblée est organisée ce soir à 18H30 rue de la Commune, à Rezé.

Faites passer l’info.




Source: Nantes-revoltee.com