– Kafka et la pandĂ©mie –

Jusqu’oĂč ira le royaume de l’absurde ? Chez nos voisins du Morbihan, le prĂ©fet a adoptĂ© un nouvel arrĂȘtĂ© prĂ©fectoral, paru le 29 septembre, qui interdit le transport de « matĂ©riel musical » en voiture. Le tout au nom de la lutte contre le COVID.

Dans la presse, de nombreux musiciens sont choquĂ©s : « J’ai d’abord vu l’arrĂȘtĂ© sur les rĂ©seaux sociaux. J’ai cru que c’était une blague. Je suis allĂ© vĂ©rifier sur le site de la prĂ©fecture. Et ça n’en Ă©tait pas une. C’est complĂštement fou ! »

Cet arrĂȘtĂ© indique que « sont interdits, Ă  compter du 29 septembre, et jusqu’au 13 octobre, la tenue de rassemblements festifs Ă  caractĂšre musical et la circulation des vĂ©hicules transportant du matĂ©riel, susceptible d’ĂȘtre utilisĂ© pour une manifestation festive Ă  caractĂšre musical». Une dĂ©finition aussi vague et floue qu’autoritaire et stupide.

Cela implique, notamment, que tous les groupes de musique sont interdits de rĂ©pĂ©ter. « Ça veut dire qu’on ne peut plus transporter nos instruments de musique ? C’est incomprĂ©hensible. Comment dĂšs lors rĂ©pĂ©ter ? » Un accordĂ©oniste se demande : « On se trimballe toujours avec nos instruments. Ce lundi, je dois aller rĂ©pĂ©ter. Je vais circuler avec mon accordĂ©on. Je peux ĂȘtre verbalisĂ© ?» «Les copains qui vont venir rĂ©pĂ©ter, on va prendre leur matĂ©riel ? On va leur donner une amende ? C’est complĂštement fou. On touche Ă  des libertĂ©s fondamentales. C’est complĂštement liberticide ». Et absurde alors que les Ă©coles et les transports sont remplis. A croire que seules les activitĂ©s festives et amusantes sont touchĂ©es par la surenchĂšre sanitaire.

Au-delĂ  du caractĂšre dĂ©lirant de cet arrĂȘtĂ©, il s’agit pour le prĂ©fet d’avoir les coudĂ©es franches pour rĂ©primer le mouvement des free party et saisir le matĂ©riel musical Ă  volontĂ©. De la mĂȘme maniĂšre, le prĂ©fet de Nantes avait interdit, au moment de la fĂȘte de la musique 2020, tout transport de matĂ©riel musical « au nom de la lutte contre le COVID », pour pouvoir rĂ©primer les manifestations et concerts en hommage Ă  Steve prĂ©vus ce jour lĂ . La pandĂ©mie est dĂ©cidĂ©ment un excellent argument pour Ă©craser toute manifestation ou culture dissidente.

Rappelons que les prĂ©fets ont vu leurs pouvoirs extraordinaires reconduits de 6 mois, avec le vote, par une infime minoritĂ© de dĂ©putĂ©s, de la « prolongation » de l’Etat d’urgence sanitaire 
 Tout va bien.


Article publié le 06 Oct 2020 sur Nantes-revoltee.com