En BiĂ©lorussie, le mouvement contre le rĂ©gime dictatorial dĂ©marrĂ© en plein Ă©tĂ© ne s’est jamais arrĂȘtĂ©. La rĂ©pression non plus : face aux manifestations rĂ©unissant des dizaines de milliers de personnes chaque semaine, le pouvoir rĂ©agit par des arrestations de masse, des cas de torture dans les commissariat, des emprisonnements, la peur dans les rues 


Face aux sbires du rĂ©gime, une partie des manifestants assume une stratĂ©gie d’autodĂ©fense populaire. Des policiers cagoulĂ©s agissant Ă  la façon des BAC françaises qui s’amusent Ă  terroriser la foule ont Ă©tĂ© chassĂ©s sans mĂ©nagement Ă  plusieurs reprises. Images rĂ©centes de la peur qui change de camp. Et de forces de l’ordre qui se tiennent sages.


Article publié le 17 Oct 2020 sur Nantes-revoltee.com