Mai 17, 2022
Par Nantes Révoltée
239 visites

Rapide résumé de la situation


➡️ Il fait chaud, très chaud pour un mois de mai. Jusqu’à 37°C cette semaine en France, un record historique. Un «dôme de chaleur» s’est installé au dessus de l’Europe.

➡️ Certaines villes comme Lyon pourraient connaître au moins cinq jours de suite au delà du seuil de 30°C.

➡️ Les températures vont dépasser les 35°C en zone céréalière en plus d’une sécheresse persistante depuis des mois. La France se dirige vers un risque de pénurie de grain.

➡️ La Bretagne, terre humide et agricole, est en déficit de pluies depuis plus de six mois. «Nous sommes à la mi-mai et la végétation a l’apparence d’un mois de juin», estime un éleveur.

➡️ 40°C sont attendus en Espagne en fin de semaine. Les thermomètres culminent à 15°C au-dessus de la moyenne de saison.

➡️ Ce premier trimestre, les émissions de CO2 européennes ont atteint un niveau plus élevé qu’avant la pandémie.

➡️ Les riches du monde continuent de financer des grands projets destructeurs qui émettent du CO2. Les milliardaires achètent des bunkers en Nouvelle-Zélande. Les élus se rendent aux sommets sur le climat en jets privés.

➡️ En Inde, la température dépasse les 50°C, des oiseaux tombent du ciel sous l’effet de la chaleur extrême. Ils n’arrivent plus à voler.

➡️ Les médias français parlent en boucle des dangers du Burkini, de l’écriture inclusive, ou de candidatures de gauche.

➡️ Le désastre est là. La chaleur tue déjà. Nous avons le choix : la révolution ou le suicide collectif.




Source: Nantes-revoltee.com