Avril 8, 2021
Par Socialisme Libertaire
253 visites


« Les religions sont les alliées naturelles du capitalisme et cela se vérifie en temps de crise. Que cette dernière soit politique, économique, sociale et sanitaire, elles développent une activité débordante. Elles occupent le terrain idéologique et font feu de tout bois. Les idées rétrogrades et obscurantistes vont bon train et sont relayées par des médias complaisants. Il s’agit de jouer sur la crédulité des peuples en leur faisant peur afin d’étouffer leurs colères et de les maintenir dans l’ignorance crasse.

C’est ainsi que… 
En Israël, le rabbin Daniel Assor, de sensibilité juive ultraorthodoxe a mis en garde la population non pas contre le coronavirus mais contre un grave danger qui la menace : le vaccin qui permettra peut -être d’éradiquer la Covid-19 ou du moins de limiter le nombre de morts. Ce vaccin a-t-il dit : « pourrait rendre homosexuel ! »
C’est dommage qu’un vaccin pour éradiquer la connerie n’existe pas, pour faire fermer son claque-merde à ce triste individu pour qu’il ne profère plus de telle ineptie, sinon, il faudrait le lui inoculer immédiatement.
En France, par une ingérence dans la vie sociale et politique française, le pape François qui est argentin et habite en Italie, se permet au nom de son Église, de bafouer la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État et ce avec l’assentiment des politicards français et du président Macron, chanoine de la basilique romaine du Latran.
Le 21 janvier 2021, François a reconnu les « vertus héroïques » du professeur Jérôme Lejeune. Il n’y va pas avec le dos de la cuillère, dire que cet individu à des vertus héroïques, alors que l’on sait qu’il véhiculait des idées fascisantes et rétrogrades. En prêtant des vertus héroïques à ce triste personnage, François fait en sorte de le rendre vénérable pour qu’il soit possible de le béatifier en vue d’une canonisation. Il s’agit de flatter l’ego surdimensionné de sa sainteté Macron alias le cardinal de Latran et de le rendre totalement muet, concernant cette ingérence.
Pas une protestation, de la part du prophète Macron qui nous prédisait un monde nouveau, alors qu’il nous enfonce dans l’ancien monde.

François, Macron et Lejeune, c’est la sainte trinité de l’obscurantisme 
Vouloir faire de Lejeune un saint, consiste surtout à normaliser ses idées ultra-réactionnaires. Alors que ce sinistre individu a eu dans son existence une activité guère reluisante : il a été contre tout progrès et toute évolution de la société et a milité notamment pour le maintien de la femme dans ce système d’esclavage qu’est le patriarcat.
Jérôme Lejeune était l’ami de Jean-Paul II. Il était également à la tête de l’association Laissez-les vivre qui menait la mobilisation contre la dépénalisation de l’IVG en 1975, dont il détourna l’acronyme en parlant « d’interruption de la vie gênante ».

Il de viendra président d’honneur de SOS futures mères et s’opposera à la Mifépristone (la pilule abortive), pour l’avortement chimique au début de la grossesse, qu’il qualifie de « premier pesticide anti-humain ! » Il était également l’inspirateur pour ne pas dire l’instigateur, des commandos anti-avortement dans les années 90.
Monsieur Macron, le peuple aimerait bien vous entendre protester contre cette ingérence et dire que vous condamnez la décision de votre ami François et que Jérôme Lejeune n’est guère fréquentable. Mais comme disait le grand-père Justhom : « qui se ressemble s’assemble. »
C’est pourquoi vous êtes en pleine « communion » avec le Pape d’où votre silence religieux !
Vous ne mettez pas en adéquation vos propos quand vous préconisez la lutte contre le « séparatisme ». Vous êtes en contradiction car par vos actes et votre silence, vous confortez ce que vous prétendez combattre ! »

Justhom
 




Source: Socialisme-libertaire.fr