Juillet 5, 2022
Par Socialisme Libertaire
288 visites
antimilitarisme militarisme domination barbarie désarmement armée guerre Paix internationalisme anarchie anarchisme libertaire émancipation

« Le militarisme et la guerre mènent à la torture et à l’assassinat systématique de milliers de civils, la fuite de milliers de personnes, le déracinement social, le racisme, la répression et le rejet des réfugié.e.s par la population du pays d’accueil. Ils se traduisent par la destruction du patrimoine historique et artistique et celle des milieux naturels, faune et flore. Ils impliquent la mort de centaines de milliers de combattants des parties belligérantes, principalement les enfants de personnes travailleuses, des personnes pauvres et à faibles ressources, s’enrôler leur permet d’échapper à la misère et en fait de la chair à canon.

Le militarisme et la guerre, cela veut dire enrichir l’industrie de l’armement qui fournit en armes les parties belligérantes. Cela signifie que les entreprises, patrons et autres personnels de direction gagnent des millions d’euros sur la vente d’armes aux États belligérants, ainsi qu’à d’autres États et alliances militaires. Et que les lobbys industriels mettent de l’argent pour que le pouvoir politique légifère à leur profit.

Le militarisme et la guerre, cela veut dire donner la priorité au financement de la recherche et du développement des technologies de guerre et de mort au détriment d’un autre type de recherche ciblée sur l’éradication de maladies, l’autogestion énergétique, la connaissance et la protection des écosystèmes de la planète ou encore la recherche sociale au bénéfice matériel de l’ensemble de la société, etc.

Le militarisme et la guerre, cela veut dire pour les États augmenter les dépenses en armement au détriment des dépenses en protection sociale, santé et éducation. C’est une attaque frontale à leur concept d’État-providence qui entraîne la précarité croissante et l’incapacité de l’État à satisfaire les besoins des personnes. Cela veut dire privatisation et renforcement de l’élitisme des services de base au bénéfice des lobbys privés de la santé et de l’éducation, et l’augmentation du malaise social qui s’ensuit. Cela veut dire restreindre les droits et libertés, renforcer l’autoritarisme au moyen de la machine répressive de l’État (armée et police) et faire régner la peur et de la répression.

Le militarisme et la guerre, cela veut dire augmenter les prix des produits de première nécessité et de l’énergie et, par conséquent, une vie plus chère. Cela veut dire que nous autres personnes travailleuses allons devoir payer plus pour obtenir moins, que le pouvoir économique va nous lessiver encore plus pour ne pas avoir à en subir les conséquences lui-même, et que les inégalités vont croître et s’accentuer. Cela veut dire réveiller la peur de la chute dans l’exclusion social pour faire taire et soumettre les personnes travailleuses.

Le militarisme et la guerre, cela veut dire détruire les communautés et les sociétés, leur richesse culturelle et sociale. Cela veut dire étendre l’hégémonie mondialiste du capitaliste, voler et mercantiliser les terres et les ressources naturelles de ces communautés, les obliger à ne pas sortir de leur déracinement, à faire partie des rouages du système capitaliste, aussi bien comme main d’œuvre bon marché que comme chair à canon dans les guerres et conflits armés.

C’est pourquoi nous, anarchistes, prônons la démilitarisation et la dissolution des armées. Nous croyons dans la pratique de la solidarité et de l’entraide avec toutes les personnes exploitées et dépossédées, et dans une société horizontale de libre fédération de personnes productrices et consommatrices, fondée sur le travail en association et coopération. Et nous dénoncerons les pouvoirs économiques et politiques, ainsi que les guerres qui leur sont si utiles.

Ni OTAN ni impérialisme états-unien ou russe
Contre l’industrie de guerre et de mort
Contre la paix sociale, pour la solidarité et l’entraide entre toutes les personnes travailleuses
. »

Groupe Tierra FAIb
 

Traduction de l’espagnol : Monica Jornet – Groupe Gaston Couté FA
 




Source: Socialisme-libertaire.fr